Le tableau de bord du SARS-CoV-2 de l’ULiège


Afin de renforcer le suivi de l’évolution de l’épidémie et de pouvoir adapter les mesures de prévention, l’ULiège se dote d’un tableau de bord (ou «Risk Management Cockpit »), qui repose sur sept axes.

vid-img-1
Youtube

En mettant en place ce tableau de bord de guidance épidémiologique au moyen d’une approche scientifique interdisciplinaire, le but est d’aboutir à des recommandations contribuant à une amélioration globale et continue des mesures de prévention face à la COVID-19 et de définir les conditions d’un retour à la vie normale. Pour alimenter ce tableau de bord, 2.500 volontaires issus de la communauté universitaire seront invités à participer à une étude de grande envergure.

Les 7 axes du tableau de bord

1- Évolution du taux de positivité des tests salivaires chez les étudiant·e·s et le personnel de l’Université de Liège.

2- Évolution des hospitalisations dans les hôpitaux proches des campus de l’ULiège (CHU de Liège, CHR de la Citadelle, Vivalia à Arlon).

3- Observance et acceptabilité des mesures de contrôle (gestes barrières, tests de dépistage,...) chez les étudiant·e·s et le personnel de l’Université de Liège. Une enquête d’observance est menée sur le terrain. Elle est doublée d’une enquête d’acceptabilibité en ligne que les étudiant·e·s et les membres du personnel de l’ULiège peuvent compléter ici à tout moment

4- Étude de la séroprévalence menée auprès des étudiant·e·s et des membres du personnel de l’ULiège volontaires.

En savoir plus sur l’étude de séroprévalence  

5- Hésitation vaccinale : le vécu et l'avis sur la vaccination proposée dans le cadre de cette pandémie étant primordiale, une enquête est menée auprès des étudiant·e·s et des membres du personnel de l’ULiège volontaires.

6- Mesures de la qualité de l’environnement : température, humidité, luminosité, taux de CO2, aération, etc. au sein d’une trentaine d’infrastructures d’accueil et d’enseignement de l’ULiège : bibliothèque, salles de cours, amphithéâtres, paysager, salles de travaux pratiques, salles informatiques, salles de réunion, WC,…. Les données sont récoltées à partir de capteurs déjà installés ou nouvellement installés, et d’équipements mobiles de prélèvement d’air.

7- Modèle mathématique de l’épidémie : l’ULiège a mis au point un modèle de calcul permettant de simuler l’évolution épidémiologique au sein d’une population ciblée (comme la population universitaire), sous contrôle au moyen de tests salivaires et en interaction avec son environnement extérieur.

Ce modèle tient compte  de nombreuses variables, à savoir le taux de positivité, la séroprévalence (proportion de personnes ayant des anticorps), le fait que les anticorps soient neutralisants (capables de neutraliser le virus), l’état vaccinal, les variants présents dans la population, y compris les variants d’échappement vaccinal (virus qui résistent à l’immunité vaccinale), le respect des gestes barrières, le type de masque utilisé (chirurgical, tissu…), l’adhésion aux tests, la qualité de l’air (CO2…), etc.

Les différentes données récoltées pour l’élaboration du tableau de bord vont alimenter et affiner le modèle, dans le but de surveiller les différentes étapes et les conditions du déconfinement.

Résultats du tableau de bord 

Ce tableau de bord de guidance épidémiologique est un projet mené par une équipe scientifique interdisciplinaire de l’ULiège composée de Vincent Denoël, Claude Saegerman, Michèle Guillaume, Sébastien Fontaine, Maarten Arnst, Fabrice Bureau, Laurent Gillet, Gilles Louppe, Daniel Desmecht, Fabienne Michel, Olivier Bruyère, Anne-Catherine Lange, Éric Haubruge, Vincent D’Orio, Anne-Françoise Donneau.

modifié le 30/09/2021

Partagez cette page